Les trois principaux objectifs de la ferme étaient alors :

  • fournir les centres de récupération nutritionnelle du diocèse (CREN ) et les centres de santé Burkinabé de façon à lutter contre la malnutrition. Cette partie vendue à perte est aujourd'hui encore subventionnée par la partie commercialisée.
  • Commercialiser le reste de la production (80%), de façon à équilibrer les coûts de production et proposer au grand public une spiruline à bon marché.
  • Lutter contre le chômage de la ville de Koudougou, grâce à la création d'emplois an niveau de la ferme.

Aujourd'hui, le succès de la spiruline (amélioration de la santé du public et des malnutris) a permis l'extension des fermes de production déjà existantes et la création de nouvelles fermes en vue de satisfaire la demande croissante au niveau du Burkina et dans les pays limitrophes.

Les fermes de Koudougou, entreprises humanitaires

- Ferme du Petit Séminaire

La ferme du Petit Séminaire a été agrandie par étapes jusqu'à 900 m2. Aujourd'hui sa production moyenne est de 170 kg/mois. La ferme est gérée comme une entreprise moderne et satisfait dépuis 2000 à l'autofinancement de sa production. Elle doit aussi rassembler les fonds nécessaires pour son développement. Elle n'en reste pas moins une entreprise à vocation humanitaire dans le sens où l'objectif reste une minimisation des prix de vente de la spiruline pour le grand public et la distribution à perte pour les plus démunis. La production de la ferme a été agréée par le ministère de la santé en 2005 après vérification de la qualité de la spiruline .

- Ferme «Nayalgué» (visite guidée)

A partir de 2001 l'étonnant succès de la ferme de spiruline de Koudougou a conduit au développement d'autres fermes au Burkina Faso grâce à de nombreuses ONG, ainsi qu'à l'implication de l'Etat Burkinabé dans un grand projet, nommé projet spiruline Nayalgué, en collaboration avec le diocèse de Koudougou et l'ONG française TECHNAP .

Ses objectifs sont la lutte contre la malnutrition et l'aide aux personnes atteintes du VIH/SIDA.

Le projet «Nayalgué» signifie en langue mooré «ce qui s'étend» . Cette ferme de 3600 m2 produira 8t/an de spiruline. Compte tenu de la capacité de production de la ferme, trois groupes cibles bénéficieront de la spiruline qui y sera produite :

  • groupe 1 : les enfants de moins de cinq ans souffrants de malnutrition grave et pris en charge dans les CREN (16 600 enfants dénutris traités/an - 25% de la production)
  • groupe 2 : les personnes vivants avec le VIH (2.000 malades traitées par an - 20% de la production)
  • groupe 3 : au sein de la population générale, toute personne soucieuse d'améliorer son état de santé (44.000 personnes par an - 55% de la production).

C'est une entreprise à vocation humanitaire, qui verra le jour au Burkina Faso.

- Par «entreprise», nous entendons une unité de production placée sous le contrôle d'un chef d'exploitation avec une équipe d'exploitants professionnels, les produits de l'entreprise permettant d'assurer l'autofinancement de la production.

- Par «vocation humanitaire», nous entendons que l'objectif de la ferme est de mettre la spiruline à la porté des habitants du pays, ceci, même pour les plus pauvres.