Elle pousse à l'état naturel dans certains lacs alcalins elle croît à l'état naturel dans des lacs salés et alcalins des régions chaudes de la Terre, dont le pH se situe entre 8,5 et 11, notamment ceux de la vallée de Tex coco située au centre du Mexique à 2240 mètres d'altitude (à proximité immédiate de Mexico) où elle est exploitée industriellement depuis seulement 1973. Mais on peut également la faire "pousser" assez facilement sur des sites appropriés (répartis dans le monde entier) où l'on pratique sa culture industrielle.

L'utilisation alimentaire de Spiruline maxima est très ancienne. Pour se développer, il lui faut de l'eau, de la lumière, de la chaleur, et les éléments essentiels à la vie des plantes : carbone, azote, phosphore, potassium, fer, magnésium.

Comment produire de la spiruline ?

La technique consiste à construire des bassins peu profonds (maximum 40 cm) bien ensoleillés, en milieu liquide artificiel constitué d'eau douce (ou d'eau de mer) enrichie en urée, phosphates, fer et oligoéléments; carbonates et bicarbonate de sodium permettant d'obtenir un pH compris entre 8,52 pH 11. Une température comprise entre 25 ° C t 35°C est requise. Une telle température implique bien évidemment des régions au climat chaud, ce qui limite forcément les possibilités géographiques de culture de cette algue .Des températures trop basses ou trop élevées étant néfastes à un bon rendement photosynthétique .Une agitation constante permet d'utiliser au maximum: la lumière, les éléments minéraux qui s'y trouvent et l'anhydride carbonique, ce qui permet d'obtenir un rendement maximum.

La récolte s'effectue par filtrage, égouttage, lavage, essorage et séchage.On obtient une fine .poudre verte qui peut être conditionnée en sachets, granulés ou "frites". A Madagascar, la production est de l'ordre de 10 grammes par jour et par mètre carré de bassin soit de quoi alimenter un adulte ou 2 enfants en bas âge.

La récolte s'opère en déversant la suspension d'algues sur un filtre légèrement incliné, ce qui provoque sa concentration. Ensuite, après un égouttage, l'ensemble est lavé puis essoré par passage au-dessus d'un compartiment dans lequel est réalisé un vide partiel. Enfin, les algues sont séchées par atomisation réalisée en moins de 56 secondes à basse température afin d'éviter la destruction ou l'altération des constituants thermosensibles. On obtient alors une poudre très fine, de couleur vert foncé, qui est propre à la consommation humaine et qui se conserve parfaitement.
Il est remarquable de noter que la production de Spirulina maxima ne recourt à aucun herbicide, fongicide ou insecticide, et qu'elle ne donne lieu à aucune émission de déchets industriels, la recirculation des saumures et de biomasse non soumise au traitement étant assurée de façon permanente.