La spiruline du burkina Faso est Bi-Equitable dans le sens où:

  • Elle procure un emploi stable aux salariés des fermes, avec une rémunération conséquente.
  • Elle améliore la santé des plus deshérités en Afrique (1 sachet acheté = 1 sachet destiné aux malnutris ou Personne vivant avec le VIH)

C'est à Koudougou qu'a été créée en 1999 la première ferme de culture de spiruline au Burkina Faso sous la direction de l'O.C.A.D.E.S Koudougou (Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité ) et de l'ONG française Codegaz.

Les objectifs de la ferme étaient :
  • Fournir les centres de récupération nutritionnelle du diocèse (CREN ) et les centres de santé Burkinabé de façon à lutter contre la malnutrition. Cette partie vendue à perte est aujourd'hui encore subventionnée par la partie commercialisée.
  • Commercialiser le reste de la production (80%), de façon à équilibrer les coûts de production et proposer au grand public une spiruline à bon marché.
  • Lutter contre le chômage de la ville de Koudougou, grâce à la création d'emplois an niveau de la ferme.

Aujourd'hui, le succès de la spiruline a permis l'extension des fermes déjà existantes et la création de nouvelles fermes en vue de satisfaire la demande croissante au niveau du Burkina et dans les pays limitrophes.

Plus d'information sur le site http://www.spirulineburkina.org